Ma pratique

psy-belfort-celinefridblatt-parcours-approche  « On ne saurait changer ce qu’on n’accepte pas. » C. G. Jung

Ma formation initiale est celle de l’enseignement.

Après un long chemin de thérapie personnelle, j’ai choisi de suivre une formation de 4 ans à l’Ecole Française d’Analyse Psycho-Organique .

J’accueille dans mon cabinet des enfants, des adolescents, des adultes, des couples, pour des problématiques diverses et variées : dépression, anxiété, mal-être, souffrance au travail, troubles des apprentissages, désir d’une meilleure communication dans le couple, accompagnement dans un parcours de reconversion professionnelle, sentiment de ne pas se sentir à sa place dans sa vie personnelle ou professionnelle, dépendances, etc… Cette liste n’est pas exhaustive ; j’accueille la souffrance, quelle que soit sa forme.

Mon parcours personnel et professionnel m’a amenée à élargir ma réflexion et ma pratique sur certaines problématiques : l’accompagnement scolaire de l’enfant et de l’adolescent, l’appui et le soutien à la parentalité, l’accompagnement maternel.

L’ACCOMPAGNEMENT SCOLAIRE DE L’ENFANT ET DE L’ADOLESCENT

Parce que l’enfant ne se met pas en échec volontairement, du moins consciemment, parce que souvent cette difficulté n’est pas que d’ordre cognitif, j’ai choisi de l’aborder de manière globale : scolaire, relationnelle, psychologique. De quoi parle la difficulté scolaire de mon enfant ?Le désinvestissement scolaire est souvent le signe repérable d’un malaise. La façon d’apprendre, d’être à l’école, est un indicateur, pas le seul, de la bonne santé ou du malaise psychique de l’enfant.Cette difficulté peut revêtir différentes formes, en fonction notamment de l’âge de l’enfant:

  • immaturité : grande dépendance à l’autre, difficulté à lâcher le parent pour le petit enfant, par exemple,
  • conduites parasites qui perturbent la classe,
  • défaut d’attention et de concentration,
  • grande lenteur,
  • phobie scolaire,
  • inhibition : enfant trop sage, timide, réservé, attitude pouvant s’accompagner de symptômes physiques, tels que maux de tête, de ventre, fatigue, …
  • difficultés relationnelles : isolement, agressivité, instabilité.

Les différents facteurs en cause dans les difficultés d’apprentissage sont un mélange de facteurs extérieurs ET personnels, affectifs, communément appelés psychologiques.

C’est pourquoi ma démarche est de traiter la difficulté de l’enfant et de l’adolescent dans sa globalité : en tenant compte des facteurs cognitifs, physiologiques, mais aussi de l’enfant lui-même, de son rapport au savoir.

Il est important de ne pas identifier l’enfant à sa difficulté : l’enfant a une difficulté, mais il n’est pas sa difficulté. Nous préférerons parler d’un enfant qui a une dyslexie, plutôt que d’un enfant qui est dyslexique.

Sans oublier la souffrance que provoque cette difficulté scolaire chez l’enfant : souvent, l’enfant en difficulté scolaire se sent coupable de son échec et a une très mauvaise estime de soi. En plus d’agir sur la difficulté scolaire, le travail consistera aussi à « réhabiliter » l’enfant en tant que personne, lui donner confiance en ses capacités, en son potentiel. Le cercle vicieux « échec – mauvaise estime de soi » pourra alors se transformer en cercle vertueux  « confiance en soi – désir d’apprendre – plaisir d’apprendre ».

La difficulté scolaire de l’enfant et de l’adolescent peut également avoir des répercussions sur la relation parent/enfant. Elle est souvent source d’angoisse pour le parent, le renvoyant à son histoire parfois, à sa difficulté de parent souvent : quel parent suis-je ? Quelles exigences pour mon enfant ? Quelles exigences pour moi en tant que parent ?

 

L’APPUI ET LE SOUTIEN À LA PARENTALITÉ

Je propose de façon ponctuelle, des groupes de parole de soutien et d’appui à la parentalité.Parce qu’on ne naît pas parent, on le devient… Notre enfant nous fait devenir parent…Nous sommes parent avec notre cœur, notre tête et … notre inconscient !

Nous sommes parent avec notre histoire, notre histoire d’enfant, l’enfant que nous avons été, notre enfant intérieur présent en chacun de nous.

Tout au long de notre vie, nous avons intégré des principes éducatifs, des croyances sur lesquelles nous nous appuyons ou au contraire contre lesquelles nous nous battons.

Finalement, être parent met en jeu une multitude d’aspects de notre histoire, de notre identité, dont nous n’avons pas toujours conscience.

Être parent peut également réactiver des souffrances ou des blessures d’enfant, que l’on croyait avoir oubliées.

De plus, nous ne sommes pas « que » des parents : comment concilier notre mission éducative avec notre vie d’homme ou de femme ? Quelle place laisse le couple parental au couple amoureux ?

Et c’est avec tout « ça » que nous éduquons au mieux nos enfants. La tâche s’avère parfois complexe, souvent épuisante.

C’est pourquoi je propose un groupe de parole pour parents et beaux-parents visant à les accompagner et les soutenir dans cette mission au cours de laquelle ils peuvent parfois se sentir seuls, jugés, découragés.

L’objectif est avant-tout de permettre l’expression de la difficulté, sorte de sas de décompression. Dire permet d’abord de se mettre à distance, de prendre du recul.

Ensuite peut venir le temps de la réflexion : quels choix éducatifs pour mon enfant ?

Le groupe permettra alors à chacun de soutenir son identité de parent, dans le respect et la confiance.

Faire ses propres choix éducatifs en conscience et les assumer.

 

Ma déontologie

L’accompagnement que je vous propose s’effectue dans le respect de la déontologie de l’Efapo :

  • compétence et responsabilité du thérapeute
  • garantie du secret professionnel
  • cadre contractuel clairement défini
  • pratique supervisée.

Je travaille en supervision en gestalt-thérapie et en Analyse psycho-Organique.

Je vous reçois tous les jours dans mon cabinet, à Giromagny, sur rendez-vous. N’hésitez pas à me contacter pour de plus amples renseignements.

 

Les commentaires sont fermés.